In Actus

LA RSE : nouvel atout pour recruter des talents ?

« Je traverse la rue et je vous trouve un emploi ! » Cette phrase d’Emmanuel Macron a relancé la polémique autour du travail : la difficulté à recruter dans certains secteurs, la pénurie de candidats dans d’autres, la stigmatisation des demandeurs d’emploi… Elle soulève aussi des interrogations : qu’est ce qui fait qu’un candidat va choisir un employeur plutôt qu’un autre ? Qu’est ce qui fait qu’une entreprise parvient à recruter des talents et les fidélise ?

Au début des années 2000, la doxa était que l’entreprise était faite pour gagner de l’argent, son impact de sur l’environnement et les hommes était une préoccupation secondaire. Elle mettait en œuvre la formule de l’économiste américain Milton Friedman : “la seule responsabilité sociale du business est d’accroître ses profits”. Ce modèle, encore bien présent, n’est plus forcément le saint graal pour les candidats.

Nouvelle donne pour les candidats

Les enquêtes sur « l’emploi de ses rêves » ou « l’entreprise idéale » sont légion. Le constat est clair : la relation entre les salariés et l’entreprise ne se veut plus univoque. Les candidats considèrent l’entreprise comme un véritable lieu d’épanouissement personnel et relationnel. Pour s’impliquer et s’investir ils ont besoin de partager les valeurs de leur employeur, d’évoluer dans une ambiance favorable et de trouver du sens à ce qu’ils font.

Miser sur la RSE ?

Pour recruter les talents, les entreprises communiquent sur la Marque Employeur. Mais la Marque Employeur ne se décrète pas. Elle est le reflet d’une stratégie d’entreprise globale. Et si cette stratégie s’appuyait sur la mise en place d’une approche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) ? Derrière ces 3 initiales se cache la capacité des entreprises à adopter une démarche de développement durable au sens économique, environnemental et humain. Concrètement l’entreprise s’engage à fournir des produits ou des services à la collectivité pour satisfaire les besoins de cette dernière. Et tout ceci avec ses collaborateurs.

Chez ETICO nous accompagnons les entreprises dans leur démarche RSE. Nous faisons le constat  qu’en matière de recrutement et de fidélisation, les entreprises dites « RSE » sont perçues comme plus attractives, et ce, quelle que soit leur taille. Elles réussissent là où d’autres échouent, notamment grâce aux compétences qu’elles parviennent à recruter. Elles fidélisent leurs collaborateurs dans des secteurs où le turn-over est réputé important. Elles vont attirer des savoir-faire rares sur le marché, en actionnant d’autres leviers que l’appât du salaire. Pas de recette magique cependant, mais un travail de fond. Elles proposent une approche globale qui questionne l’organisation sur 7 points : la gouvernance, les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les communautés et le développement local.

Les collaborateurs retrouvent le sens, les valeurs et l’équilibre qu’ils recherchent. Ils deviennent les premiers ambassadeurs de leur entreprise. Quand la RSE est intégrée à la stratégie, cela débloque les potentiels humains. Nous en sommes convaincus.

Alors posons-nous ensemble la question : et si l’engagement dans une démarche RSE facilitait le recrutement ? Et si la RSE permettait de Recruter Sans Effort… ou presque.